• Komme zu mir züruck... Franka Potente

    _Un jour, tu m'as dit que tu serais toujours là pour moi. Qu'à n'importe quelle heure je pouvais t'appeller. Si j'avais envie de parler...

    Mais le quiproquo à tout casser. Je ne comprends toujours aps s'que tu me reproches. Tu m'expliqueras en termes clairs, un jour ? Si tu oses me reprocher le tout, j'écrase ta petite ggle sur le capot de ta bike, juqu'à qu'il y ai assez de sang pour la repeindre. Je vais te rafraichir la mémoire en te donnant quelques details de notre "aventure". Je ne sais pas où tu as vu que je voulais plus. Tu as pu voir que je tenais à toi. C'est encore vrai, tu m'diras.  T'avais l'air plus accro à moi que l'inverse & tu oses maintenant me lacher ainsi ? Tu te prends pour qui ?

    J'te rappelle qu'le 27/12, Tu as fait le premier pas (comme à chaque fois), tu m'as pris dnas tes bras. Ma tête tournait. Mais tu as commencé à me câliner.. Le 29/12, Bon okay à c'moment là, je me suis rapprochée de toi. Tu t'es, d'ailleurs, foutu de maggle parce que je t'ai "bousculé". Mais je ne suis asp venu vers toi ensuite pour te câliner, que je saches. Tu as ensuite posé tes lèvres sur les miennes. On apsse sur le reste. Je crois quand même que le fait le plus marquant est lors de notre virée dnas Paris, le 25/02, avec P&J. Certes, j't'ai pris la main. Mais comme je la donne à mon frère. Et rappelle moi, qu'as-tu fait? Tu as entrelacé nos doigts. Nous sommes alors apssé pour un couple. (C'tait mignon, mais assez dérangeant d'ailleurs. Et en même temps assez agréable. =/).

    Alors évite de me dire que c'est QUE de ma faute. Tu as toujours demandé plus, et quand est venu mon tour, t'as aps supporté. C'est quoi, c'est ton esprit de solitaire qui a pris un coup ? J't'ai jamasi demandé d'être à moi. J'voulais juste être certaine que j'étais au même niveau dans ton ressenti que tu l'étais dnas le mien. Même si j'en avais eu la preuve, j'attendais de toi (surtout de toi, adepte de la franchise..) que tu poses des mots sur la relation. Le mot sex-friends, c'est moi qui l'ai posé. Tu m'aurais dit :"On est sex-friend et c'est très bien comme ça", ça m'aurait suffit, tu sais. Non, il a fallu que tu t'emportes, que tu fasses semblant de ne aps comprendre. Bah ouais, aprce que evidemment, t'as aps voulu comprendre. J'étais asp super disposée à te le dire non plus, effectivement, parce que j'voulais aps assé pour la gamine sentimentale que tu pensais déjà que j'étais. T'imagines que tu passes pour Super Salaud actuellement ? Même si je ne résouds pas à accepter cette situation. Parce qu'en fait, je ne comprends aps mon erreur. Et si tu ne me l'explique aps, j'vais la refaire encore & encore, tu n'crois pas ? Les erreurs font avancer. QUAND ELLES SONT EXPLIQUÉES ET EXPLIQUABLES.

    J'pensais que tu étais différent. Sincèrement différent. Ta différence se situe-t-elle dnas ton orgueil ?

    T'sais que ce souffres de cette situation ? Pas souffrir dans le terme amour, j't'aimais asp. Mais plus aprce que j'ai perdu un ami. Un ami auquel je tenais.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :